Avec la ‘NextGen’, questionner nos stratégies philanthropiques pour un changement systémique positif

Une nouvelle génération (NextGen) de philanthropes et de fondations questionne et élargit les modes d’engagement et les pratiques philanthropiques. S’inspirer de cette NextGen peut permettre à des fondations plus traditionnelles de renforcer leurs ambitions de changement systémique.

Cette nouvelle génération jette en effet un éclairage différent sur diverses approches philanthropiques : modes d’engagement, nouvelles thématiques, mesure d’impact, investissements financiers, modèles de gouvernance plus ouverts à la participation, collaborations, diversité, entrepreneuriat social, communication digitale et gestion des données, nouvelles approches du don.

Cette table-ronde présentera 5 exemples inspirants d’initiatives de terrain ou de collaborations qui illustrent certains des enjeux et nouvelles stratégies amenés par la NextGen. Ces cas seront le point de départ d’un échange riche au sein d’un cercle d’apprentissage mutuel de haut niveau.

Nos discussions aborderont deux dimensions :

  • Qu’est-ce que des fondations plus établies peuvent apprendre des approches innovantes de la philanthropie NextGen, autant au niveau des pratiques que des thématiques, tout en restant critiques sur certaines de leurs limites ?
  • Comment les fondations peuvent-elles mettre à profit l’intégration de la NextGen en leur sein et renforcer les collaborations avec celle-ci ?

 

Les initiatives présentées et débattues

En 2007, à 9 ans, Felix lance une initiative pour permettre à la jeunesse de se mobiliser en faveur du climat : Plant-for-the-Planet. En tant qu’Embassadeurs de la Justice Climatique, les enfants font désormais la leçon aux adultes et se battent pour leur avenir. En 2011, Plant-for-the-Planet prend la tête de la Campagne des Nations Unies pour un Milliard d’Arbres. En 2020, Plant-for-the-Planet est une organisation internationale (74 pays, 88 000 membres) ayant déjà organisé plus de 1500 ateliers sur le climat et planté 13,6 milliards d’arbres dans 193 pays. Felix est emblématique de cette jeunesse qui s’engage de manière militante et sur-mesure. L’intérêt pour le climat est croissant chez les NextGen. Cependant, elles semblent ne pas trouver d’écho à leurs préoccupations, que ce soit chez les gouvernements, les organisations internationales, les ONGs ou les acteurs philanthropiques, et décident ainsi de suivre leur propre voie!

En 2016, Antonis Schwarz, philanthrope et investisseur à impact, fonde la Guerrilla Foundation pour soutenir des activistes et des mouvements sociaux œuvrant à la mise en place de changements systémiques majeurs en Europe, conformément au concept de la Grande Transition. A travers la création de cette fondation à 27 ans, Antonis se lance dans une philanthropie atypique, engagée et à portée systémique. En effet, le travail de la Fondation a été récompensée en 2018 par le prix CIVICUS Nelson Mandela-Grace Machel for Brave Philanthropy. Antonis a également créé la Good Move Initiatives, pour promouvoir ses investissements à impact et ses divers engagements philanthropiques.
Ce que ce cas abordera : Au fil des années, Antonis a affirmé et défendu une vision de la philanthropie prisée par les NextGen : pour obtenir le changement systémique désiré, la priorité doit être donnée aux causes plus qu’aux symptômes, et ceci ne peut se faire qu’en s’engageant à de multiples niveaux et à travers de multiples initiatives. C’est en effet c’est sur ces fondamentaux d’engagement que Antonis veut améliorer la société dans laquelle nous vivons et c’est ce qu’il partagera avec nous.
L’intervenant : Antonis Schwarz est fondateur de Good Move Initiatives. Il hérite d’une partie de la fortune familiale à 16 ans, avec la vente du laboratoire pharmaceutique créé par son grand-oncle. Adepte de l’Impact Investing, activiste et philanthrope, Antonis s’engage depuis pour une société plus durable, plus juste et moins inégalitaire.

  • CAS 2 : Christian Vanizette, co-fondateur de MakeSense et Nils Pedersen, Responsable du concours et des relations institutionnelles, Fondation La France s’engage
    Les NextGen générateurs d’innovation sociale pour un changement systémique : MakeSense et La France s’engage

MakeSense mobilise des citoyens et des experts aux côtés d’entrepreneurs sociaux. Aujourd’hui, la communauté regroupe plus de 100 000 personnes pour 3 000 projets sociaux et environnementaux. Plateforme qui aide les projetsprésentées à révéler tout leur potentiel, MakeSense collabore régulièrement avec La France s’engage. Initiative publique portée par François Hollande en 2014, la France s’engage se mue en 2017 en Fondation Reconnue d’Utilité Publique (FRUP) pour l’innovation sociale au service de la cohésion et de la solidarité et poursuit son chemin d’accompagnement d’entrepreneur sociaux. La Fondation accompagne et anime une communauté de 131 Lauréats.
Ce que ce cas abordera : A 24 ans, avec la création de MakeSense, Christian a donné à l’entrepreneuriat social l’opportunité de prendre une dimension nouvelle, créant un espace favorable à l’émergence de nouvelles initiatives. En 2014, la rencontre entre MakeSense et l’initiative publique la France s’engage donne non seulement de la visibilité à l’entrepreneuriat social mais lui donne également un cadre nouveau. Ce cas nous permettra d’avoir un regard croisé sur la rencontre de deux communautés d’accompagnateurs d’entrepreneurs sociaux avec des approches et des méthodes différentes et complémentaires à la fois, au coeur desquelles nous retrouvons les NextGen.
Les intervenants :
Christian Vanizette est le co-fondateur de MakeSense. Christian est également boursier de la Obama Foundation, membre de l’Advisory Board de la Goalkeeper Initiative de la Bill and Melinda Gates Foundation, et membre du Conseil National Français du Numérique. Il est Ashoka Fellow depuis 2013 et est nommé en 2016 par Forbes parmis les “30 under 30” entrepreneurs en Europe.
Après avoir été conseiller mécénat pour la Fondation d’entreprise EDF pendant 6 ans, Nils Pedersen est nommé en 2017, responsable du concours et des relations institutionnelles à la Fondation La France s’engage (FFE). Il est également Président de la Fonda - laboratoire d’idées du monde associatif. Il a été co-animateur du Centre français des fonds et fondations sur la reconnaissance des compétences et certification des métiers dans les Fondations.

  • CAS 3 : Sam Bonsey, directeur exécutif de The ImPact
    L’investissement à impact : un nouvel outil des NextGen pour rénover la philanthropie familiale

The ImPact est un réseau global de familles qui s’engagent de manière croissante dans l’Impact Investing. Le réseau produit régulièrement des contenus destinés à guider les familles dans leurs choix d’investissements, des études d’impact général, régional ou thématique.
Ce que ce cas abordera : Au travers de son expérience personnelle mais aussi professionnelle au sein de The ImPact, Sam maîtrise non seulement des nouveaux outils à disposition des NextGen mais également des défis auxquels sont confrontées les familles tournées vers l’Impact Investing: définition d’une nouvelle stratégie d’investissement, fonctionnement complexe de cette nouvelle façon d’investir, investissements plus risqués que la moyenne. Le partage d’expérience de Sam nous permettra de mieux comprendre le rôle qu’ont les NextGen dans les nouveaux modes d’actions et d’engagement dans la philanthropie familiale, et en particulier autour de l’impact investing.
L’intervenant : Sam Bonsey est le directeur exécutif de The ImPact. Il est également membre du Board of Directors et de l’Investment Committee de Keller Enterprises, un family office engagé dans l’investissement responsable. En 2015, Sam a été nommé parmi les “30 Under 30” entrepreneurs sociaux par la Magazine Forbes. En 2010 il a co-fondé 2seeds Network, une ONG qui incube des projets de développement portés par les communautés locales en Tanzanie.

En 2016, quatre fondations (Open Society Initiative for Europe, European Cultural Foundation, Charles Leopold Mayer Foundation et Guerrilla Foundation) décident de créer un fond commun et participatif, avec un programme de subventions dédiées à la transformation sociale : FundAction voit le jour. Organisé autour d’une communauté d’activistes européens, l’objectif de FundAction est non seulement de soutenir le développement et l’action des mouvements sociaux, mais également de donner le pouvoir de financement à ceux qui sont les plus familiers avec les enjeux. Et ce tout en renforçant la coopération entre bénéficiaires et bailleurs.
Ce que ce cas abordera : Les enjeux de gouvernance et de participation prennent une grande importance dans le débat sur la philanthropie. FundAction a été conçu dès le départ dans une vision démocratique et participative. Via l’octroi de subventions participatives, l’objectif est d’impliquer ceux qui sont au coeur des enjeux - les personnes que les subventions sont censées soutenir - dans la prise de décision et l’attribution des fonds. Par ce cas, FundAction souhaite pouvoir nous démontrer que c’est la façon la plus efficace de répondre aux besoins des bénéficiaires, mais aussi une façon d’aborder les questions de pouvoir entre financeurs et financés.
Intervenants :
Vivian Paulissen : Vivian est Responsable des Programmes à la Fondation Européenne de la Culture et membre du Conseil d’administration de EDGE (Engaged Donors for Global Equity). Elle se considère comme une "activiste en résidence" privilégiée de la philanthropie.
Joe Doran : Joe fait partie du Groupe de médiation de FundAction en Europe, est directeur d’Expert Citizens et est membre du conseil d’administration d’Expert Link au Royaume-Uni.

  • CAS 5 : Alexis Bringuier, Président de la Fondation Etoile
    Une fondation créatrice d'opportunités pour les jeunes et profondément ancrée dans une philanthropie familiale génératrice de lien intergénérationnel.

La Fondation Etoile est abritée par la Fondation Entreprendre, a été créée par la famille Mulliez et tournée vers l’entrepreneuriat. La Fondation Etoile a pour vocation de contribuer à créer un environnement favorable pour que chaque personne puisse être autonome, responsable et pleinement citoyenne. La Fondation est également un espace d'engagement pour les nouvelles générations de la famille notamment grâce à sa gouvernance, à ses modes de fonctionnements et aux sujets qu’elle aborde.
Ce que ce cas abordera : La Fondation Etoile est fortement imprégnée par le concept NextGen. Premièrement, elle a créé un mode de fonctionnement et de gouvernance qui offre une place de choix aux NextGen de la famille, leur donnant un droit de participation au même titre que les “anciens” et indépendamment des montants engagés. Deuxièmement, elle répond aux aspirations des NextGen dans les thématiques qu’elle adresse (éducation, apprentissage, esprit d’entreprise, etc.) comme dans l’approche de son soutien (notions d’impact, de transparence et de changement systémique). La fondation est donc un outil d’engagement des NextGen de la famille, mais également un outil de dialogue intergénérationnel au sein de la famille.
L’intervenant : Alexis Bringuier est Président de la Fondation Etoile.

 

Logo Philanthropy Advisors

Cette table ronde bénéficiera de l’accompagnement de Philanthropy Advisors et son CEO Eric Berseth, consultant ayant une grande expérience du monde de la philanthropie et des enjeux soulevés lors de cette table ronde.