Cette huitième rencontre a eu lieu les 8 et 9 février 2018 à la Philanthropy House à Bruxelles et a été facilitée par Barry Knight (Executive Director, CENTRIS et conseiller du Global Fund for Community Foundations - UK), spécialiste dans le domaine de l'évaluation et de la gestion des connaissances.

Ces dix dernières années, des fondations ont participé de plus en plus activement à la résolution de problèmes en créant des champs d'action, en facilitant la conclusion d'accords de collaboration et en soutenant des changements systémiques et des plaidoyers. En menant des actions plus stratégiques et plus axées sur les résultats, ces fondations découvrent souvent que des problèmes sociaux complexes nécessitent des solutions adaptées, qui doivent être élaborées en partenariat avec de multiples parties prenantes.

Les cinq collaborations présentées à la réunion induisent des changements systémiques et ont renforcé les connaissances des participants sous plus d'un angle important. Les échanges autour des cas présentés ont permis de tirer plusieurs enseignements et de faire émerger des conseils pour l’avenir.

Les contributions :   

  • Sarah Sommer a exposé Le Programme européen pour l'intégration et la migration (EPIM). Il s'agit d'une initiative de 25 fondations privées ayant pour but de renforcer le plaidoyer de la société civile en faveur d'approches constructives de la migration en Europe. Agissant sous l'égide du Network of European Foundations (NEF), l'EPIM constitue la collaboration la plus grande et la plus longue entre fondations européennes.
  • Leslie Johnston de la C&A Foundation a décrit Cotton Connect. Il s'agit d'une entreprise ayant pour mission de transformer le secteur du coton pour de bon. Cotton Connect travaille avec les marques et les détaillants pour permettre à ceux-ci de développer une chaîne d'approvisionnement en coton plus solide et plus résiliente.
  • Angélina Lamy (Fondation Accenture) et Arnaud Habert (VINCI) ont présenté le Collectif pour l’emploi. Ce projet a été lancé par des entreprises qui ont dialogué avec d'autres entreprises pour créer des solutions répondant à leurs besoins et qui ont collaboré avec les parties prenantes du secteur de l'emploi pour renforcer l'employabilité
  • Luca Grbac (Compagnia di San Paolo), Jochen Schell (YEPP) et Walter Veirs (CS. Mott Foundation) ont présenté YEPP Europe. YEPP coordonne, développe et soutient un réseau communautaire de sites et partenaires de projets locaux dans 14 pays et plus de 100 communautés en Europe. Il concentre son action sur les zones défavorisées, où il encourage la participation des jeunes et des parties prenantes locales aux processus décisionnels et favorise une citoyenneté active.
  • Walter Veirs (CS Mott Foundation) et Rostislav Valvoda (Prague Civil Society Centre) ont décrit l'évolution du Prague Civil Society Centre, qui s'emploie à autonomiser et soutenir les sociétés civiles en Europe orientale et en Asie centrale. Convaincu que la société civile est le moteur clé du changement social et du progrès dans la région, le Centre contribue à la réalisation de ce changement en donnant aux groupes civiques les moyens de se connecter avec leurs communautés et d'améliorer la vie des gens.